Bien vieillir

Le vieillissement de la population française conduira statistiquement à une augmentation du nombre de personnes âgées. Entre 2000 et 2040, la population des 75 ans et plus, sera multipliée par 2,5 soit 10 millions de seniors.
La politique de “ maintien à domicile ”, rarement accompagnée d'une politique de “ soutien à domicile ”, aboutit à laisser seules de nombreuses personnes.
Faute de soutien et de reconnaissance, les familles qui prennent soin de leurs aînés le font généralement au détriment de leur vie « privée ». La solidarité, vue par le libéralisme, impliquerait-elle le sacrifice ?
Les invisibles d'aujourd'hui pourraient bien devenir les indésirables de demain. Nous pouvons craindre alors qu'une société qui se pose la question : “ A quoi sert un vieux ? ” soit une société pouvant rapidement répondre : “ A rien ”.
En ne nous confrontant pas à la vieillesse et à la mort, nous nous cachons, par peur, le fait que nous serons bientôt tous vieux. N'est-ce pas notre société, finalement, qui refuse le temps qui passe et qui souffre de troubles de la mémoire et du comportement ?
Si une partie des personnes âgées est physiquement fragile et dépendante, une majorité est autonome, libre et apte à décider elle-même de son mode de vie.
L'objectif de ce travail est d'encourager les seniors à adopter une attitude positive pour un vieillissement en bonne santé, contribuant ainsi à l'amélioration de la qualité de vie en prévenant l'apparition des incapacités fonctionnelles, la perte d'autonomie, le risque de désocialisation et surtout le goût de vivre.

Voir le portfolio



Copyright © 2009 Grimaud Frédéric - Tous droits réservés - SIRET 498 133 768 00024